Enjeux tunisiens : perspectives économiques, sociales et politiques deux ans après la révolution

1Organisation d’une journée de formation intitulée Enjeux tunisiens : perspectives économiques, sociales et politiques deux ans après la révolution, par l’EHESS et l’IISMM, le mardi 9 avril 2013, de 9h à 17h.

Le programme de la journée prévoit notamment des interventions d’Alain Messaoudi, d’Hamit Bozarslan, de Michael Bechir-Ayari, de Déborah Perez, de Sylvie Daviet et de Dominique Bresson.

Tunisie. Économie politique d’une révolution

Le 17 décembre 2010, le jeune Mohamed Bouazizi s’immole par le feu à Sidi Bouzid. Cet acte désespéré, qui concentre des frustrations de longue date liées aux inégalités sociales et régionales, à la corruption, au népotisme et au chômage est le point de départ d’un grand mouvement populaire de protestation contre le régime de Ben Ali. Il débouchera, malgré la répression, sur la chute de la dictature et donnera l’impulsion à d’autres révoltes dans les pays arabes voisins.

Cet ouvrage explique les origines profondes de la révolution en Tunisie en abordant successivement l’expérience de la modernisation, ses enjeux et ses limites dans les années 1970 ; la tentative d’ouverture et de réformes dans les années 1980 ; l’avènement du régime de Ben Ali à partir de la fin des années 1980 et sa transformation progressive en une dictature ; les effets de la crise globale sur la crise du régime tunisien et la révolution ; les défis de la révolution et l’instauration d’une société démocratique et pluraliste.

Il s’adresse aux étudiants en science politique, économie et relations internationales ainsi qu’à un public plus large intéressé par le monde arabe.

Hakim Ben Hammouda a récemment présenté cet ouvrage à l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain de Tunis et évoque régulièrement son actualité sur son site internet.