L’usine et la région en Tunisie : le décrochage industriel des régions intérieures

L’usine et la région en Tunisie : le décrochage industriel des régions intérieures, par Hamadi Tizaoui.

Cet ouvrage, essaiera, dans une première partie, de présenter le cadre institutionnel de l’industrie tunisienne, depuis l’Indépendance, en 1956.
Une fois présenté, ce cadre nous permettra de comprendre pourquoi l’industrialisation tunisienne a engagé le modèle libéral et néolibéral, en se basant sur un secteur offshore qui en est devenu le moteur principale. En Même temps, cette libéralisation n’a jamais été complète puisque l’Etat a toujours joué un rôle important dans la dynamique
économique et industrielle du pays. Ce « modèle de développement »
n’a pas permis à l’Etat de construire une stratégie industrielle à long
terme. Les « politiques industrielles » qui se sont succédées, depuis les
années 1960, sont des tentatives d’adaptation à des contraintes
étrangères et/ou nationales (déséquilibre de la balance des paiements,
problème structurel du chômage, suivisme des solutions imposées par
les bailleurs de fonds internationaux). Le résultat le plus frappant n’était
pas uniquement le retard de « l’émergence » industrielle et économique
de la Tunisie, mais également, une désintégration territoriale, que tout
le pays a subitement découvert lors de la Révolution de janvier 2011.

Hamadi TIZAOUI est docteur en géographie de l’Université de François
Rabelais de Tours (France). Il est actuellement enseignent Chercheur
géographe à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis. Il
s’intéresse à la géographie économique et sociale du monde Arabe et
de la Tunisie et tout particulièrement à la géographie industrielle.

La Geografia in campo. Metodi ed esperienze di ricerca

Angela Alaimo est docteur en géographie de l’Université de Padoue.

Elle a soutenue en 2010 une thèse sur les délocalisations italiennes en Tunisie et participe au programme de recherche « Entrepreneuriat transmédierranéen ».

Son ouvrage (en italien) « La géographie de terrain, méthodes et expériences de recherche », montre comment on peut faire d’un carnet de bord un précieux outil de la recherche.

Lien vers l’éditeur